Premiers Essais statiques Airbus

Compresser le temps, l'autre défi des essais statiques de l'A350 XWB.

C’est pendant toute la période qui a précédé le premier vol en juin 2013 que la pression a été la plus forte pour les équipes d’Intespace qui réalisaient les essais de structure de l’A350 XWB pour Airbus.

Ces essais ont démarré à la fin du mois de mars 2013 et n’ont été terminés que quelques jours avant le premier vol qui a eu lieu le 14 juin 2013. Une course contre la montre passionnante gagnée par des équipes très motivées qui ont vu enfin s’élever dans les airs l’avion jusqu’ici enfermé dans une cage en acier et « martyrisé » afin de livrer un maximum de données. L’A350 XWB réussit alors son premier « examen » en obtenant l’autorisation de vol suite à cette première séquence d’essais statiques.

Essais de structure charges extrêmes de l’A350 XWB

Ce premier vol est un début, la campagne se poursuit. Après cette étape primordiale qui validait la structure, ont commencé les essais en charges limites, qui se sont déroulés d'avril à septembre 2013. Les équipes ont enchaîné avec les essais des charges ultimes qui consistent à appliquer les mêmes sollicitations avec un niveau d'effort supérieur. Enfin de janvier à septembre 2014, nous enchaînerons les essais statiques pour atteindre la dernière étape de recherches de marges.

Cette phase de recherche et développement permet une meilleure compréhension de la structure de l'avion. Ces différentes étapes permettent aussi de vérifier les calculs du bureau d'études Airbus en situations réelles. Les tests se sont avérés positifs : les calculs des déformés corrèlent avec les résultats des essais. Enfin de façon générale l'avion se comporte très bien.

Pour Intespace, cette expérience est également très positive : le banc d'essais, dont l'ingénierie à également été réalisée par Intespace en collaboration avec DGA Techniques aéronautiques, a fonctionné parfaitement pendant toute la campagne.

Grâce à un travail d'équipe soutenu, ensemble nous avons réussi à compresser le temps. Nous en sommes très fiers. Comme nous sommes d'ailleurs très fiers de l'ensemble de ce projet qui nous a beaucoup fait avancer dans notre métier au cœur de l'industrie aéronautique.

Propos recueillis auprès de
Laurent FERRE, Project Manager

 

 

 

 

2, rond point Guillaumat CS 64356 31029 Toulouse Cedex